Phare dans la brume à Misty Cliffs

Sans gluten en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud n’est pas du tout un paradis pour les intolérants au gluten. En quelques semaines, nous avons facilement pu nous en rendre compte. Comme dans beaucoup d’autres pays, dans les grandes villes, on peut parfois trouver des produits étiquetés gluten free sur les comptoirs de quelques grands magasins. Mais il ne faut pas trop y compter ; l’approvisionnement est visiblement très irrégulier.

Mais, dès que l’on s’éloigne des plus grandes villes, cela devient galère. Internet permet d’identifier quelques lieux mais qui relèvent le plus souvent de l’échoppe bio. C’était le cas, par exemple, à Durban. Nous avions identifié (merci Google et le web) un magasin clairement recommandé : Earthmother Organic. Mais la mauvaise surprise a été de n’y trouver qu’une vendeuse qui ne pouvait identifier qu’une demi-douzaine de produits dans tout le magasin (quelques cookies et de la farine sans gluten) avant de se tourner fièrement vers l’étal de fruits et légumes (évidemment sans gluten !) Et tout ça à des prix clairement élevés (pas seulement pour l’Afrique).

Anglais sans gluten
Depuis la fin de l’Apartheid, l’Afrique du Sud semble s’éloigner beaucoup de l’Afrikaans (la langue des colons blancs qui régnaient en maîtres jusqu’en 1990) et s’est mise à parler anglais ; c’est plus facile pour presque tout le monde.

  • Gluten-free bread (pain sans gluten)
  • Celiac disease (maladie cœliaque)
  • I can not eat wheat flour (je ne peux pas manger de farine de blé)
  • It would make me very sick (cela me rendrait très malade)
  • Wheat (blé), barley (orge), corn (maïs), rye (seigle)

Donc, n’espérez pas trop vous ravitailler sur place. Il vaut mieux faire des provisions. Et quand vous trouverez quelques produits sans gluten, gardez l’adresse et chargez votre panier (pour remplir le coffre de la voiture).

Autrement, comme dans beaucoup de pays où la nourriture est moins industrielle qu’en Europe (c’est surtout vrai en dehors des villes), vous risquez moins les mélanges peu naturels. Si on vous sert un plat à base de riz, il n’y aura pas autre chose. Les visites aux restaurants sont -de ce point de vue- assez rassurantes. Les connaissances sur les allergies sont limitées, mais si vous pratiquez l’anglais, c’est assez facile de s’expliquer. Mieux, si vous allez en safari, en lodge, il suffit de prévenir à l’avance (à la dernière minute, les lodges peuvent se retrouver limiter par les approvisionnements qui ne se feraient pas facilement à proximité). Par contre, vous aurez peut-être un choix limité dans ce que vous mangerez.

Enfin, comme l’Afrique du Sud abrite des immigrés de nombreuses régions du monde, vous trouverez facilement de la nourriture « exotique ». Ne cherchez pas les pizzas, mais les indiens sont très présents et leur nourriture est souvent garantie sans gluten dès la recette originale.

Au final, nous avons assez facilement acheté des provisions sur notre route (de la ville septentrionale du Cap, au parc Kruger, au nord-est), nous étions quand-même contents d’avoir nos propres provisions garanties sans gluten, en provenance de France, pour lesquelles nous n’avons pas rencontré de difficultés à la douane.

Lion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *