Tous les articles par Marion

Nouvelle boutique Sans Gluten à Paris

Découverte bien sympathique ce samedi matin au cœur du Paris: une toute nouvelle boutique, ‘La Belle Vie Sans Gluten’, ouverte par Clémentine, la fille du chef Michel Oliver qui a bercé nos enfances avec son émission télé du samedi midi, élevée aux bons petits plats mais diagnostiquée intolérante au gluten, n’a pu se contenter des produits industriels disponibles sur le marché et a créé sa propre gamme. Impitoyablement testés par un père exigeant sur le goût et les textures, les produits de Clémentine se sont plusieurs fois vu refuser l’agrément paternel. Ils figurent maintenant sur les tables de nombreux palaces parisiens ainsi que de l’Élysée !

Continuer la lecture de Nouvelle boutique Sans Gluten à Paris

Costa Rica sans gluten

Espagnol sans gluten
  • Pan sin gluten (pain sans gluten)
  • Enfermedad celíaca (maladie cœliaque)
  • No puedo comer harina de trigo (je ne peux pas manger la farine de blé)
  • Me hace muy enferma (cela me rend très malade)

Les Costa-Ricains parlent aussi facilement anglais dans les zones touristiques…

Quand je pars en voyage, il y a toujours dans les bagages autant de petits déjeuners que de jours d’absence de la maison. Pour le reste, on espère pouvoir s’arranger sur place…

Au Costa Rica, il a été assez facile de s’organiser : fruits, légumes, riz sont disponibles en abondance et peuvent accompagner la viande  ou le poisson grillé.  On a même trouvé quelques exemplaires de produits sans gluten Schär dans une supérette sur la route près du parc Manuel Antonio. Qui dit lieu extrêmement touristique, dit adaptation à la demande…

Le personnel des petits restaurants est accommodant et serviable, même si les lodges sont plus ou moins attentifs. Impossible de départager les deux lodges suivants pour la palme du champion du « menu sans gluten sans renoncer à la saveur » :
Continuer la lecture de Costa Rica sans gluten

Bagels sans gluten…. et autres gourmandises en provenance d’Écosse

Lors d’un séjour à New York, avant le diagnostic de la maladie cœliaque, j’ai découvert les bagels, ces drôles d’anneaux de pain agrémentés de toutes sortes de façons (aux graines, aux raisons secs, à la cannelle, avec un glaçage…). Les Américains en sont friands, les Français ne les ont découverts que récemment et adoptés rapidement, recouverts de glaçage multicolore ou faisant office de pain  à hamburger.

Une vingtaine d’année plus tard (!), séjournant en Alaska, j’ai eu le plaisir d’en trouver dans des rayons de supermarchés consacrés aux produits sans gluten. Alors là, la France a vraiment des progrès à faire : de retour d’Alaska, j’ai tapé ‘bagel sans gluten‘ sur Google et même dans ce temple du commerce en ligne qu’est Amazon.fr : pas terrible, aucun aucun site marchand ni vendeur. En essayant gluten-free bagels, cette fois, une foule de références sort : enfin !

Enfin ? Bof… Une foule d’adresses de boutiques et cafés aux États-Unis (les veinards), et un seul site marchand qui accepte d’envoyer en France : GlutenFree Palace. Quoique… il faut être sacrément motivé : 140 frais de port facturés pour un montant similaire de commande (quitte à faire venir des bagels d’outre-Atlantique, autant que ça vaille le coup !)… J’étais motivée, et ai attendu huit semaines…. parce que les 140$ ne servent pas à payer un trajet en avion mais bien un trajet en bateau avec un transit sur les quais d’un port quelconque où mes bagels se sont perdus… Arghhhhhh ! Damned !

Le fabricant a bien remboursé (cela en dit long sur son niveau de marge !) mais j’en suis restée au point mort : comment manger des bagels en France ?

La réponse est partiellement venue d’outre-Manche, où la marque Udi’s est commercialisée et distribuée notamment par les supérettes Tesco que l’on trouve facilement en centre-ville. Top ! Mais les délais de consommation sont extrêmement courts et il faut vite revenir en France pour les congeler. J’adopte donc la solution : dès qu’un(e) ami va à Londres, hop, je lui demande des ramener des bagels !

Udis

Bon d’accord, mais je n’ai pas tellement d’amis qui vont en Angleterre et puis ça prend pas mal de place dans les valises. En continuant à chercher sur la toile, j’ai découvert le site d’une boulangerie sans gluten située en Écosse. Un site avec plein de produits bien alléchants et la possibilité d’expédier en France pour 9£ de plus qu’une livraison habituelle : il faut essayer !

www.wheatfreebakerydirect.com

Donc, voici ce que cela donne. Mes attentes étaient fortes, elles n’ont pas été déçues !

IMG_4992

Les bagels, les bagels ! Nature ou aux graines de sésame ! Top !

IMG_4990

Une mie toute légère, comme pour l’ensemble des pains confectionnés par ces artisans qui sont également parvenus à obtenir dans certains cas une très belle croûte, du jamais vu pour les marques habituelles ! La qualité de ces produits est inattendue et le plaisir à les consommer à hauteur de cette performance !

IMG_5003

Quelle mie légère !IMG_5010

Admirez la croûte autour de la tranche de pain !

IMG_5006Enfin des pains à hamburgers assez grands pour y loger le steak, et moelleux à souhait de surcroît ! Mmmhhh…

Bref, si vous vous débrouillez un minimum en anglais, n’hésitez pas une seconde. Ces produits n’ont pas la vignette permettant d’avoir un remboursement partiel de la Sécurité Sociale, mais bon, une fois de temps en temps, pour se faire un petit (un gros !) plaisir…

IMG_4986

Nouveautés et avis des consommateurs sur https://twitter.com/WheatFreeBakery

Ils ont aussi des gâteaux que je n’ai pas testés. Si vous décidez de les goûter, dites-moi s’ils sont bons !

Délicieuse tarte de saison aux abricots

Au début de l’été, l’abricot fait son apparition sur les étals des marchés. Il se prête très bien à la réalisation de garnitures de tartes. Une solution facile est de trouver la pâte feuilletée congelée sans gluten Schär, en vente chez Toupargel ou chez Thiriet :

26478

La sortir à l’avance du congélateur, l’étaler dans un moule rond pas trop grand (28cm idéalement), la percer de petits trous de pointes de fourchette un peu partout. Puis laver et couper les abricots : ceux qui favorisent l’esthétisme garderont les oreillons ; les gourmands qui veulent se gorger du goût de l’abricot couperont les fruits en petits morceaux, ce qui permettra de mettre plus d’une quinzaine d’abricots sur la même tarte !

Mettre au four une demi-heure (160-180 degrés), saupoudrer de sucre selon le goût choisi et remettre au four cinq minutes pour caraméliser le sucre. On peut également ajouter des amandes effilées ou des éclats de pistaches : à vous de faire preuve d’imagination et surtout, de vous régaler!

2014-06-27 20.00.04

De délicieuses tartes pourront être réalisées avec les pommes ou les poires en hiver, les quetsches à l’automne. Il doit également être possible de mettre des fraises avec une crème tapissière entre la pâte et les fruits : encore faut-il trouver la recette de crème pâtissière sans gluten…

Sans gluten pas zen au Bhoutan

Férue d’alpinisme, d’altitude et d’Himalaya, je me réjouissais de ce séjour au Bhoutan. La nature et les visites de monastères ont été à la hauteur des espérances et je suis effectivement revenue en total décalage avec notre mode de vie occidental tant les Bhoutanais sont sereins.

174-Punakha Dzong

090-Jomolhari trek

J’ai par contre souffert de l’alimentation disponible localement. Viandes et légumes sont en sauce ou sont marinés avec de la sauce soja, ennemie bien connue des intolérants au gluten, voire avec de ‘l »oyster sauce », qui contient de l’amidon de blé.

Les piments qui baignent dans le fromage fondu et que les locaux adorent risquent de risquer un autre choc, genre celui subi par le capitaine Haddock dans Tintin au Tibet…

110

Les repas pris ‘en route’ dans des restaurants pour touristes présentent des buffets avec des plats préparés et ce menu n’a pu être modifié. Même lors d’un buffet d’un hôtel 5 étoiles, je n’ai pu manger que des crudités, quelques asperges cuites au beurre et… évidemment, le riz rouge produit localement.

234

Le riz, c’est aussi ce qu’avait prévu le cuisinier du trek, paraît-il familier avec la cuisine sans gluten: riz le matin, riz le midi et riz le soir… Le rêve, en quelque sorte !

Une bonne part de mon bagage était heureusement constituée de produits sas gluten emmenés de France: de quoi prendre un petit déjeuner ainsi que quelques biscuits pour manger en route, surtout lors d’une longue journée de marche.

Conclusion : le pays vaut le détour mais partez « équipé(e) », le sac plein de produits sans gluten pour pallier l’insuffisance des denrées disponibles localement.

061-Jomolhari trek

Plus d’images de ce trek du Jomolhari au Bhoutan sur www.ice-altitude.com.

C’est l’été, vive les sorbets faits maison !

Nous sommes allés le week-end dernier faire la cueillette de fruits dans un des jardins et fermes autour de Paris. Fraises et framboises sont disponibles en ce milieu du mois de juin. Comble du luxe, les fraises sont dites ‘suspendues’ : plus besoin de se casser le dos sur les fraisiers à tas de terre ! Bilan : plus de 10 kilos ramassés en un quart d’heure, avant de régler leur sort à quelques deux kilos de framboises. Le plus dur reste à faire: la confection des sorbets !

Pour les fraises, on ajoute du sucre (les recettes sont partagées et j’ai mis 40%, ce qui se révèle un petit peu trop), un jus de citron et un simple coup de mixer suffit avancer de verser dans les bacs pour le congélateur.

IMG_1083 fraises

Pour les framboises, nous préférons enlever la plus grande partie des grains en passant les fruits à la grille fine du moulin à légumes.

IMG_1084 framboises

Sucre (même proportion que pour les fraises) et jus de citron, mixer et au congélateur ! On s’est autorisés une fantaisie qui enchantera les petits et grands en utilisant les moules à esquimaux vert et roses achetés chez Ikea : topissime !

_MG_0464 esquimaux _MG_0465 esquimaux

A l’heure où les glaces industrielles contiennent presque toutes du sirop de glucose très (trop) souvent issu du blé, n’hésitez plus, courrez dans les champs ou au marché et confectionnez vos propres glaces naturellement sans gluten! Mais anticipez et prévoyez la place dans le congélateur ! (pas comme nous…)

Crêpes sans gluten, avec la myrtille, sans la neige

crèpesQui dit Mardi-Gras dit crêpes… Nous avons récupéré de la farine sans gluten et allons pouvoir l’essayer ! Des œufs, un peu de matière grasse, du lait, avant de laisser reposer… Le hic est que la poêle à induction n’a pas un véritable revêtement type Tefal : Yves est déçu de ne pas pouvoir faire sauter les crêpes. D’autant plus que j’ai  monté les œufs en neige, ce qui ne semble pas du tout convenir à la farine. Nous passons finalement un grand coup de mixer dans le saladier pour faire retomber les œufs, puis retentons l’expérience… c’est sensiblement mieux ! Il ne reste qu’à agrémenter de jambon et de fromage, ou de sucre, ou encore de confiture de myrtilles… Yves préfère le chocolat et le miel. A chacun sa recette pour profiter pleinement de ce savoureux repas sans gluten.