Glaces sans gluten

Les produits industriels sont rarement sans gluten (c’est l’invasion des sous-produits du blé en excédent en Europe). Les crèmes glacées ne font évidemment pas exception et ce début d’été est l’occasion d’essayer de faire un petit résumé.

Fabricant Marque ou produit Avec ou sans gluten ?
Berthillon
sorbets et glaces Produits haut de gamme garantis fruits et sans gluten (sucre et parfum naturels).Un choix ahurissant de parfums de crèmes glacées et sans gluten (lait, crème fraîche, sucre, œufs frais et parfum naturels).

Attention néanmoins aux décorations de certaines préparations familiales dont l’origine ne peut être garantie.

Bonne Maman glaces, sorbet et crèmes glacées Difficile d’être complètement certains : Bonne Maman affirme (à la demande) l’absence de gluten dans ses glaces (et confitures) mais ne semble pas 100% clair sur le sirop de glucose.

A suivre…

Evidemment, certaines glaces sont sans espoir : 

Unilever / Miko Carte d’Or A peu près toutes les glaces (et la plupart des sorbets) de la marque sont à base de sirop de glucose (la fabrication industrielle a ses exigences de productivité…)

Evidemment, Unilever ne prend aucun engagement dans le sens du Gluten Free.

Haagen-Dazs crèmes glacées C’est totalement variable. Certaines crèmes glacées sont évidemment pleines de gluten (spéculoos, cookies, etc.) ; d’autres ne présentent guère plus que du sirop de glucose, habituellement issu du blé (caramel, dulce de leche, etc.) Aucune garantie du fabricant. Détails sur 200gluten.fr
Grom

(à Paris, 81 rue de Seine)

glaces et sorbets italiens à l’ancienne Certifiés sans gluten par l’équivalent de l’AFDIAG en Italie, Grom fait de réels efforts pour la production de ses glaces. Les recettes sont sans gluten, mais la formation du personnel est centrée sur le respect des règles d’hygiène qui sont également nécessaires.

Une remarque en passant à propos des crèmes glacées industrielles : cherchez bien dans les ingrédients. Il y a souvent un absent notable : la crème (ou même parfois le lait). Alors que les compléments gras à base de porc ont essentiellement disparu ces dernières années, il est devenu courant d’ajouter des graisses végétales diverses (généralement sous couvert de protéger le consommateur contre les acides gras saturés, de manière plus pragmatique pour réduire les coûts et faciliter les processus industriels).

Maintenant c’est à vous de goûter et les prix varient considérablement d’un producteur à l’autre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *