Cuisine

5 trucs pour éviter le gluten dans votre cuisine

Si comme nous, dans la famille, il y a une personne qui est intolérante au gluten, il reste assez probable que certains produits contenant du gluten circulent dans votre cuisine (il est rare de pouvoir se tenir à une exclusion définitive du gluten dans la maison ou la cuisine). Il est donc utile de se tenir à quelques règles qui permettent de limiter grandement le risque de voir du gluten rejoindre accidentellement les plats consommés par la personne intolérante au gluten.

Pour cela, il va falloir utiliser un peu de sens commun et beaucoup d’attention aux détails. Mais nous pouvons vous proposer quelques trucs et astuces qui devraient vous faciliter la vie.

Trucs et astuces pour garder la cuisine propre

De manière générale, il est vivement recommandé de séparer physiquement les zones où peuvent apparaître les pollutions. En effet, il est facile de voir des miettes de pain sauter de la corbeille pendant que l’on coupe une baguette ou de voir s’envoler l’élégante décoration de farine sur la baguette traditionnelle (j’avoue que si je peux éviter celle-là, je préférerai toujours une baguette sans décoration « toxique »).

Alors, passons aux conseils proprement dits…

Une zone réservée au pain de blé

Ainsi, il est simple de toujours ranger la corbeille à pain de blé dans un lieu qui n’a rien à voir avec la cuisine. Chez nous, ce pain se retrouvera toujours hors de la cuisine (à distance raisonnable de la table mais à l’opposé de la cuisine). Même si nous n’achetons de pain de blé que lorsque nous recevons des amis qui apprécieront du pain avec leur fromage, c’est tout de même plus simple et moins risqué.

Pain grilléRéserver un grille-pain

Toujours dans le domaine du pain, il ne faut pas oublier le très mauvais traitement du pain quand on le fait griller. Il perd d’innombrables petits morceaux (chez n’importe qui, secouez le grille-pain pour voir ce qui en tombe). Il vous faudra donc deux grilles-pain (ou ne jamais griller de pain au gluten dans votre unique grille-pain). L’un des deux devra rester parfaitement réservé au pain sans gluten. Aucune exception ! Tout autre pain risquerait de le polluer au point de le rendre impossible à nettoyer de manière fiable.

Chez nous, la couleur rouge du grille-pain rappelle qu’il ne doit pas accueillir de pain de blé. [Note: Ce n’est pas vrai ! Simplement, la couleur nous plaisait…]

Moules et plats

Les coins de moule, les angles de plats sont des réceptacles faciles pour de tout petits restes de pâte. Alors, consacrez certains moules au sans gluten, ou devenez parfaitement paranoïaque dans le nettoyage des moules (inutile de se contenter du lave-vaisselle qui ne va pas dans les coin, quelle que soit la température de l’eau).

Du bon sens, vous dis-je !

Les passoires

Chaque trou est l’occasion de coincer des particules de pâtes ou du plat cuisiné qui a été ainsi égoutté. Les passoires avec de jolis trous ronds sont déjà assez compliquées à laver ; évitez celles qui sont faites d’un élégant et fin treillis métallique qui ne sera jamais « propre » ou gluten free.

La planche à découper et les cuillères en bois

Ces instruments poreux garderont le gluten et ses dérivés pendant des mois malgré les lavages répétés. Ils sont donc à remiser ou à réserver exclusivement au « sans gluten ». Les ustensiles en métal lisse sont incomparablement plus facile à nettoyer et ne vous font prendre aucun risque.

Pensez aussi à certains couverts en métal avec des parements fixés (le manche de la cuillère peut coincer quelques restes d’une vieille soupe à la farine de blé).

Le four

S’il vous arrive de faire cuire des plats dans un four à chaleur tournante à plusieurs étages, il vous est recommandé de toujours mettre les plats « toxiques en gluten » en position basse et les plats « pauvres en gluten » en position haute. Ainsi les risques de pollution d’une grille à la suivante seront limités d’une cuisson à l’autre.

Mais nous pratiquons aussi intensément l’usage du papier aluminium pour éviter le plus possible les contacts avec les grilles. Pas forcément très écologique, mais cela rassure.

Conclusion

Il est vrai que même les traces les plus infimes de gluten peuvent se révéler dangereuses pour un intolérant ou une allergique au gluten. Il est exact qu’on ne peut pas toujours éviter de voir parvenir dans la cuisine quelques (faibles) quantités de nourriture « polluée au gluten ». Alors il faut être attentifs à ce que ces passages ne se traduisent pas par un pollution plus ou moins durable.

Le mieux est de bien penser que la farine et les aliments au blé peuvent circuler facilement, surtout en petites quantités. Idéalement, la séparation physique fonctionne plutôt bien. Mais il faut faire attention à garder une séparation logique (des instruments réservés au « sans gluten ») pour garantir la sécurité d’une intolérante au gluten.

2 réflexions au sujet de « 5 trucs pour éviter le gluten dans votre cuisine »

  1. Comment gérons-nous le pain (avec gluten) que nous offrons parfois à nos invités ?

    1. Pas de planche pour découper le pain (on arrive très bien à couper une baguette en la tenant à la main)
    2. Un unique couteau qui est définitivement réservé à cet usage (ses dents risquent de recueillir des traces de pain et il est régulièrement lavé à la machine)
    3. La coupe se fait toujours au même endroit (hors de la cuisine et à plusieurs mètres de la table commune – afin d’éviter les projections de déchets de coupe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *